Marc Fabre de Crea-Fer est le créateur de la cage à oiseau gigantesque commandée par Photo Factory pour le workshop de Nath Sakura. Il se confie sur son parcours et sur sa collaboration avec Photo Factory.

Photo: Nath Sakura

 

Qu’est-ce qui t’as incité à choisir la ferronnerie?

Depuis que je suis petit j’adore monter et remonter divers objets. Lorsque j’ai découvert la ferronnerie j’ai été immédiatement séduit. Ce travail allie la créativité à la technique, la précision, la maitrise des métaux et de leurs caractéristiques.

Ou as tu étudié?

J’ai étudié la ferronnerie et les structures métalliques à Pierre Sola à Nice.

Quel est ton parcours professionnel?

J’ai travaillé pour une société pendant plusieurs années puis j’ai lancé mon entreprise en Juillet 2019. Le but était d’avoir plus d’indépendance et de pouvoir créer comme j’en avais envie. J’ai donc investi pour acheter materiel nécessaire et ai ouvert mon atelier à Saint Jeannet.

Qu’est-ce qui te plait  dans ce metier?

Le cote créatif m’attire beaucoup. Le ferronnier d’art est avant tout un créateur qui maitrise le dessin et qui est capable en quelques esquisses de donner vie au projet d’un client. Et puis, on peut faire ce qu’on veut avec le metal, lui donner toutes sortes de formes, le façonner à sa manière – les possibilités sont infinies. La fabrication en elle-même a donc un coté magique. Du feu et du et du metal nait un objet nouveau… avec un peu de travail quand même!

Quand as-tu démarré ta collaboration avec Photo Factory?

Depuis plus d’un an grâce à mon employeur de l’époque. J’ai d’abord crée l’escalier de Photo Factory et le contact avec l’équipe du studio est très bien passé. Nous avons donc continué à travailler ensemble sur des projets variés de tables, de luminaires, des supports de television, des guéridons etc, le tout dans un style industriel/loft. Aujourd’hui, je suis aussi un peu le service technique de Photo Factory!

Tu es le créateur de la cage gigantesque utilisée par photo factory pour le workshop de Nath Sakura. Peux-tu nous en dire plus sur sa construction?

La cage a nécessité deux jours de construction sur place. Elle contient une trentaine de barres de fer assemblées à la main. C’est une structure très lourde non démontable capable de supporter le poids d’une personne sur la balançoire. La réalisation technique de ce type de projet est interessante car atypique, ce n’est pas tous les jours que je construit des cages à oiseau de plus de 2 m de haut!. Et c’est bien ce qui me plait dans la collaboration avec Photo Factory, c’est cette originalité toujours renouvelée et l’opportunité de travailler sur des projets originaux.

Quels produits aimes-tu le plus créer?

Cela depend du moment, il y a des périodes ou je ne crée que des tables, des chaises, ou du mobilier en general. Puis mon envie change et je me concentre sur d’autres projets. Cela depend vraiment de mon inspiration.

Evidemment, pour mes clients,  je m’adapte à leurs demandes et travaille selon leurs besoins.

As-tu un style particulier?

J’aime le style industriel mais aussi les tendances plus classiques sur lesquelles j’ai beaucoup travaillé ces dernières années.

Quel artiste ferronnier connu t’inspire dans ton travail?

J’essaie justement de me détacher de ce qui a déjà été fait donc j’improvise, j’innove et fais selon mon sens créatif ou le désir du client s’il a des idées concrètes et réalisables techniquement.


Si vous avez un projet, vous pouvez contacter Créa-Fer à crea.fer06@gmail.com ou sur Facebook:https://www.facebook.com/crea.fer06/